Quelques Points de Parcours

Nicolas Morin

   Mon parcours est des plus simples pour devenir paysagiste : Bac S, 2 années en licence d'histoire, un petit tour en entretien d'espaces verts dans un village de vacance et tout logiquement, diplôme de niveau 4 en entretien et création à l'école de La Ferté-Macé. A ce moment, c'est une révélation : je ne veux pas du tout faire ça !

      Aucune envie de leur formation phyto, de leurs plantes annuelles renouvelées tous les 3 mois dans les villes ou de l'apprentissage méticuleux de la taille de haie de thuya ! J'ai pu passer quelques semaines avec des paysagistes lors de mes stages et je ne voulais en aucun cas avoir cette relation de professionnel à propriétaire, de la personne qui attend l'argent à celui qui la donne. Non, pour moi ce sera nature, plantes, créations différentes et surtout, une vraie relation avec mes futurs clients/partenaires ! Je veux qu'ils puissent s'investir autant que possible dans leur projet, que ce soit dès la base avec l'élaboration papier mais surtout lors de la mise en place, en apprenant a planter à mes côtés, à transformer les plantes et à pouvoir les entretenir ! Donc plus le choix, il fallait que je me tourne vers autre chose et que je me lance !
     Et pour me former, j'ai pu compter sur des jardiniers et des paysagistes en or dans plein de domaines différents qui ont accepté de prendre de leur temps pour me transmettre leurs connaissances ! Pascale Conan (paysagiste, créatrice chez Disney puis professeur

de végétaux) qui m'a donné le virus du végétal, Christine et Joëlle avec qui j'ai pu créer un jardin extraordinaire sur Putanges avec notamment des sculptures sur troncs et des topiaires uniques, Patrice Devaux qui m'a inculqué l'art topiaire japonais et surtout la taille en nuages, Jean-Marc Juteau (pépiniériste) dans le développement des mes connaissances végétales, Sylmi photographe pour le visuel de mes jardins, Denis Pielot qui m'a transmis la recherche de perfection et avec qui je réalise tous mes gros chantiers dans un trio d'amitié avec Constance Canivet (entreprise asymptote permaculture) qui ajoute son immense culture permacole à nos projets et bien sûrs ma Mamie qui m'a appris ce  qu'est  la satisfaction de l'épuisant travail du jardinier dans un jardin vivant et sans pesticides  !

Quelques Bases de mon Métier !

    "Que fais tu dans la vie ?". C'est à chaque fois ma petite angoisse lorsque je rencontre des gens. Parce que pour moi, il n'y a pas de mot dans la langue française pour décrire ce que j'essaye de faire. La base de mon métier, "je dirai que c'est d'abord des rencontres", un contact qui se fait entre le propriétaire (et plus souvent LES propriétaires : couple, enfants, chien, chat, les amis, la famille, partent ils en vacance l'été, veulent ils de l'eau, de la lumière,...) qui a une idée de son jardin idyllique et moi qui essaye de retranscrire toutes ces idées dans un projet. C'est la partie essentiel du métier, être suffisamment à l'écoute afin de titiller l'imaginaire et la sensibilité de chacun pour amener une certaine magie à ce  projet. Il faut que je puisse savoir si je suis la personne qu'ils attendent et si je vais pouvoir les aider.
     Une fois que nous savons qu'il sera possible de travailler ensemble, que les grandes idées sont posées sur papier, je dois alors adapter le budget à cet ensemble d'idées (et non l'inverse !). Ma connaissance du végétal me

Au Detour des Jardins

permet d'apporter une palette de plantes qui va jouer sur les textures, les odeurs, les couleurs, la luminosité de l'ensemble que l'on pourra allier à de la déco, du métal, du bois ou toute autre proposition retenue pour créer un jardin unique et souvent un peu fou ! Tous les budgets sont les bons car quelque soit la somme, nous pourrons toujours adapter et diviser le projet pour tendre vers le final  espéré ! Proposer plusieurs possibilités, réaliser des devis par poste, dessiner quelques croquis pour avoir une vue d'ensemble et trouver les bonnes photos, voici ce que je ramène lors de la deuxième rencontre. Ce sera alors la base pour valider le jardin final.
    Ensuite vient la réalisation du chantier avec tout d'abord les parties constructions (terrasse, bassin, allées, cabanes...), puis ensuite les plantations. Lors de cette dernière, je vais devoir faire en sorte de prévoir la bonne entente des plantes entre elles pour que les associations choisies fonctionnent le mieux possible (prévoir d''éclaircir cet arbuste pour que la lumière puisse permettre à d'autres de grandir, laisser celle-ci pousser pour apporter de l'ombre et du sec...).  Enfin, la dernière étape arrive quelques mois plus tard. L'idée fondamentale de mes jardins est qu'ils puissent être entretenus et transformés par les propriétaires pour les adapter au mieux à la vie de la maison au fil du temps.  Pour cela, je propose donc des sortes de cours en revenant dans le jardin, afin de transmettre ma vision de la taille (par époque de floraison, en utilisant principalement du sécateur), du paillage, de la gestion d'un jardin...
     Qu'est ce que je fais dans la vie ? Psychologue, Dessinateur, Maçon, Menuisier, Paysagiste, Prof, Jardinier. Autant de métiers que j'aimerai mettre sous le terme anglais "garden designer" :" Concepteur de Jardin" !

  • Facebook
  • Pinterest

Quelques Prestations

        En Amont :

  • Rencontre

  • Devis détaillé

  • Plan complet  

  • Esquisses

                                                       Réalisations :

         

  • Terrassement

  • Nettoyages (élagages, tailles...)

  • Constructions (terrasses, cabanes de jardin, cabanes dans les arbres, bassins, fontaines, gloriettes, portails...)

         

  • Plantations (massifs, balcons, haies différentes, comestibles...)

  • Sculptures (troncs sculptés sur pied, street art, métal...)

  • Paillages

               Suivi:

  • Tailles (entretiens, nettoyages, taille nuages, bonzais...)

  • Cours (de tailles, conseils...)